Liens utiles
Piton - logo
PITON By USMB
toggle menu

J+2 mois des projets PITON La Grande Voie : où en sont-ils ?

Cela fait maintenant 2 mois que les 9 projets PITON La Grande Voie ont débuté. Où en sont les équipes ? Comment s’organisent-elles ?

 

Une montée en puissance des équipes projets 

Deux mois après le début des projets, les équipes ont maintenant une organisation rodée, avec un rétro planning établi et des objectifs précis. Mais avant d’en arriver là, elles sont passées par différentes phases. Nous constatons chaque année une montée en puissance des équipes pendant ces premiers mois.

La 1ère phase constitue en effet un temps d’adaptation des équipes. Elles prennent leurs marques, trouvent leur mode de fonctionnement et appréhendent pleinement l’entreprise ou la structure d’accueil, le projet, son périmètre et ses attendus. Elles ont parfois la drôle de sensation de « patauger », de ne pas avancer aussi vite que pensé. Ce temps est cependant bénéfique pour la construction du projet et la maturation de l’équipe.

Les équipes alternent entre recherche documentaire, généralement, et participation aux formations PITON.

Ces formations-actions abordent la démarche créative, la gestion de projet et l’innovation. Les équipes se sont appropriées les méthodologies et les outils qu’elles y ont acquis :

  • pour générer des idées : brainstorming, matrice de décisions, méthode de convergence – divergence…
  • pour piloter le projet : diagramme de GANTT, évaluation des risques…

La 2e phase est généralement consacrée à une étude qualitative et/ou quantitative du besoin des futurs clients / utilisateurs du livrable du projet. Pour cela  les étudiants vont sur le terrain, réalisent des observations in situ et interrogent des utilisateurs via des questionnaires ou des entretiens (insights). Ils interrogent aussi des experts internes à l’entreprise. Pour d’autres équipes, c’est le temps de la rédaction d’un cahier des charges ou le début de la conception de POC (proofs of concept).

Comme en 2020, lors du début de la crise sanitaire liée à la COVID-19, les étudiants continuent de montrer leur envie d’apprendre, leur capacité d’adaptation et leur persévérance à mener à bien les projets, ainsi que leur ingéniosité parfois pour trouver des solutions, parvenir à tester une idée.

 

Une organisation hybride adaptée à la situation actuelle

Les étudiants alternent entre présence en entreprise ou en espace de coworking PITON et télétravail à leur domicile.

En télétravail, comme lors des débuts de la crise sanitaire de la COVID-19, en 2020, les outils de visio et de discussions instantanées restent allumés une bonne partie voire toute la journée. Cela permet d’avoir une présence, d’échanger des informations et de maintenir une proximité avec les coéquipiers dans l’entreprise.

 

Un suivi régulier des équipes et une expertise apportée par un référent pédagogique PITON

Des points projets sont organisés généralement quotidiennement entre les étudiants et leur chef de projet.

Chaque équipe organise aussi une revue de projet toutes les 3 à 5 semaines. Ainsi, depuis mi-février, selon les projets, 1 à 3 revues, de 1 à 2 heures, ont eu lieu. C’est l’occasion de faire le point sur l’avancement global du projet, les difficultés rencontrées ou valider un point important. Ces 2 premiers mois de projet correspondent en effet à une période de validation de jalons qui vont orienter le reste du projet.

Cette revue de projet réunit un comité de pilotage élargi, qui inclut l’animatrice ou l’animateur PITON ainsi qu’un référent pédagogique et parfois aussi les tuteurs pédagogiques.

Le référent est un.e enseignant.e de l’USMB qui apporte une expertise technique, une prise de hauteur / de recul sur le projet car il intervient ponctuellement. Lorsque l’équipe a la tête dans le guidon, il peut lui suggérer ou l’aider à trouver la solution à une difficulté, partager son expertise sur un outil ou une méthode, l’orienter vers une ressource documentaire, un contact ou un laboratoire. Il peut aussi poser des questions qui dérangent, qui amènent l’équipe à repenser certaines choses, à attirer son regard sur un manque. Ce référent pédagogique est différent d’une équipe à une autre, il est choisi en fonction de son champ d’expertise, en lien avec le sujet du projet. C’est un membre à part entière de l’équipe et un véritable atout pour la réussite du projet. Il fait partie des apports spécifiques du dispositif PITON en comparaison d’un stage d’étudiant classique.

Les différentes avancées sont aussi présentées, de manière plus épisodique, à l’ensemble du service ou du département au sein duquel les étudiants sont intégrés.

 

J- 3 à 4 mois avant la fin des projets

Les livrables, attendus en juillet ou en août, seront de natures différentes selon le projet, avec par exemple :

  1. un prototype fonctionnel
  2. un business model, voire une stratégie de vente et un business plan
  3. un cahier des charges techniques
  4. un outil de simulation.

 

——-

Pour mémoire, chaque équipe projet PITON La Grande Voie est constituée de 3 à 5 étudiants, majoritairement de niveau bac +5, master ou diplôme ingénieur, issus de formations différentes et complémentaires afin de répondre au besoin d’expertises différentes pour le projet. Les étudiants travaillent avec des salariés de l’entreprise ou de la structure publique pour laquelle ils sont en stage.

En 2021, 8 entreprises ou structures publiques et PrimeParc, un projet porté par un étudiant entrepreneur, font appel au dispositif PITON La Grande Voie.

Crédit photo en étiquette : Man photo created by 8photo – www.freepik.com